Archives de catégorie : Séminaire Histoire Urbaine

Dans l’atelier de l’urbain Cycle de séminaires

Dans le cadre de l’axe Villes RIV, le CEMMC vous propose un séminaire transversal didactique, dont les buts seront :

  • Informer les chercheurs des inflexions historiographiques dans ce champ de recherche, en invitant par exemple un auteur à présenter son livre récemment paru.
  • Faire connaître les projets de recherche en cours et les méthodologies mises en œuvre dans le cadre de ces projets
  • Développer la pluridisciplinarité, à laquelle l’objet d’études « villes » se prête bien, en invitant des historiens spécialistes des périodes moderne et contemporaine mais aussi ancienne et médiévale, des géographes, des historiens de l’art, des architectes, des politologues, des juristes…
  • Développer la formation aux humanités numériques, en présentant des cas pratiques (l’outil et son utilisation dans le cadre d’une recherche) et en organisant des sessions de formation.

Programme du cycle de conférences programmées pour l’année 2023-2024

Continuer la lecture de Dans l’atelier de l’urbain Cycle de séminaires

Nobles et pouvoirs urbains dans la France de la Renaissance

Dans le cadre de l’axe Villes RIV, le CEMMC a le plaisir d’accueillir, pour sa première séance du séminaire “Dans l’atelier de l’historien de l’urbain”, Laurent Bourquin, professeur d’histoire moderne Le Mans Université, laboratoire TEMOS, UMR CNRS 9016.

Sa présentation portera sur “Nobles et pouvoirs urbains dans la France de la Renaissance”. Elle se tiendra le lundi 25 septembre, à 17h30.

Résumé: À première vue, la noblesse de la Renaissance et les élites urbaines – marchandes et juridiques – appartiennent à des sphères sociales fort éloignées. Et pourtant, leurs relations sont intenses, comme en témoignent nos archives : correspondances, registres de comptes, délibérations des municipalités… Cette séance de séminaire permettra de comprendre ce paradoxe, du règne de Louis XI à celui d’Henri IV. Le renforcement du pouvoir royal agit comme un catalyseur, forge des intérêts communs, mais aussi de nouveaux rapports de domination politique et militaire.