Parcours d’historien: rencontre autour du pr. Ibrahima Thioub

Le 21 janvier 2020, Ibrahima Thioub sera fait Docteur Honoris Causa de l’Université Bordeaux Montaigne.
Dans le cadre des manifestations prévues, le CEMMC a le plaisir de l’accueillir le mercredi 22 janvier à 17h00,  à la MSHA, salle Jean Borde. Venez le rencontrer pour évoquer son parcours d’historien.

 

Né à Malincouda au Sénégal, Ibrahima Thioub est un historien spécialiste de l’esclavage. En 1978, il entre à l’Ecole Normale Supérieure de Dakar après une courte carrière d’instituteur à l’école élémentaire de la Cité Maurice Pillot à Thiès. Professeur d’histoire à l’Université Cheikh Anta Diop (Dakar, Sénégal) depuis 1990, il a fondé à Dakar le Centre Africain de Recherches sur les Traites et l’Esclavage (CARTE) qu’il dirige actuellement.

Le Professeur Ibrahima Thioub est Recteur, Président de l’Assemblée de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD).

Ibrahima Thioub pose un regard critique sur les lectures africaines de l’esclavage et de la traite atlantique. Outre l’emploi des esclaves dans les activités économiques, il étudie leur rôle dans les relations sociales et leurs expressions juridiques dans les espaces privés et publics. Son étude s’inscrit dans une perspective historique en accordant une importance particulière aux mutations inscrites dans le temps de la ville et de son environnement.

Manifestation scientifique

Le CEMMC vous convie à la manifestation suivante:

Le retour de la question sociale,

avec la participation de Barbara Stiegler (Université Bordeaux Montaigne) et Philippe Poutou,

organisé avec le CEDRE et l’IJBA,

le 16 janvier, à 18h00,

Au pôle universitaire des sciences de gestion (15 avenue Abadie, Bordeaux).

Pour accéder au séminaire, dans la limite des places disponibles, l’inscription est obligatoire jusqu’au 12 janvier au plus tard. Il faut adresser un courriel à l’adresse:

journalisme@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr avec vos nom, prénom et objet de votre inscription

Affiche et Programme.

Les enfants des morisques : débats et pratiques (Espagne, 1491-1614)

Dans le cadre du cycle “Les enfants dans les affrontements
religieux de la première modernité. Militants, victimes, bourreaux” organisé par Florence Buttay et Nathalie Szczech, la séance du Mercredi 11 décembre, de 18h à 19h30à l’auditorium du Musée d’Aquitaine sera animée par  Isabelle Poutrin, professeure à l’Université de Reims Champagne-Ardenne et historienne spécialiste de l’Espagne moderne. Elle aura pour thème “Les enfants des morisques : débats et pratiques (Espagne, 1491-1614)”.

Continuer la lecture de Les enfants des morisques : débats et pratiques (Espagne, 1491-1614)

Deux publications de la MSHA

Le CEMMC est heureux d’annoncer deux ouvrages liés à nos activités scientifiques.

Michel Figeac (dir.), L’habitat des élites urbaines en Europe à l’époque moderne, MSHA, Bordeaux, 2019, 268 pages et Christophe Bouneau et Gil Galasso, Hôtellerie, service en salle et société au début du XXe siècle, MSHA, Bordeaux, 2019, 166 pages.

 

Vous trouverez toutes les informations sur les deux livres en cliquant ici et ici.

Journée d’études – La science et le vin

Le CEMMC a le plaisir de vous annoncer la tenue, le 6 décembre 2019, de la journée d’études “La Science let Vin“, à l’Académie Polonaise des sciences (Paris). Cette journée comptera la participation de membres du CEMMC (Michel Figeac, Marguerite Figeac…) et rassemblera 15 chercheuses et chercheurs. Le programme est ici.

Autour de Bigot de Morogues. Un précepteur francophone en Pologne

Le CEMMC accueille, le vendredi 22 novembre 2019, la journée conclusive du partenariat Hubert Curien entre l’université Bordeaux Montaigne et l’université Adam Mickiewicz de Poznan, organisée par Caroline Le Mao et Margaux Fournier. Retrouvez nous de 9h30 à 17h00 à la MSHA, salle 2.

Le livre dans les échanges culturels entre Européens de l’Est et de l’Ouest

Dans le cadre de l’axe transversal “circulations et échanges en Europe centrale et orientale”, le CEMMC est heureux de vous inviter au colloque coorganisé par Olga Gilles-Belova et Eric Suire, sur Le livre dans les échanges culturels entre Européens de l’Est
et de l’Ouest, du XVIIIe siècle à nos jours. Il se tiendra les 14 et 15 novembre 2019, à la MSHA et la bibliothèque municipale.

Retrouvez ici l’Affiche

Retrouvez ici le Programme

Protestantisme et éducation militante en France

Dans le cadre du cycle “Les enfants dans les affrontements
religieux de la première modernité. Militants, victimes, bourreaux” organisé par Florence Buttay et Nathalie Szczech, la séance du mercredi 13 novembre 2019 sera animée par  Yves Krumenacker (Université Jean Moulin Lyon III). Elle aura pour thème “Protestantisme et éducation militante en France” et aura lieu à 18h, à l’auditorium du Musée d’Aquitaine.

Continuer la lecture de Protestantisme et éducation militante en France

Publication – Histoire de Bordeaux

Le CEMMC est très heureux d’annoncer la publication de l’ouvrage collectif Histoire de Bordeaux, sous la direction de Michel Figeac. Il est richement illustré et publié dans la collection “Beaux livres” des PUR (331 pages).

Vous y retrouverez des contributions de nombre de nos collègues : Éric Suire sur le XVIème siècle et Caroline Le Mao sur le XVIIème ; Michel Figeac et Laurent Coste sur le XVIIIème et le premier XIXème siècle ; Hubert Bonin et Philippe Chassaigne pour la période contemporaine, ainsi que Sylvie Guillaume et Pierre Guillaume, dont la récente disparition nous a tous affectés.

In Memoriam Pierre Guillaume

Pierre Guillaume, né en 1933, Professeur honoraire d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux Montaigne, s’est éteint le 25 octobre 2019. Il a été notre professeur pour certains encore d’entre nous, notre collègue et notre ami.
Bien au-delà de sa retraite il a participé à nos réunions, à nos travaux du CEMMC et à ceux de la MSHA qu’il avait dirigée. Il avait encore assisté le 15 mars de cette année à la totalité de la Journée d’étude « La société civile organisée contre l’Etat : le cas des mineurs, minorés, minorisés » organisée par le Programme MSHA SCOR et soutenu par le CEMMC.
Très tôt Pierre Guillaume a réuni tous les critères d’excellence du cursus universitaire : major de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud en 1954, 12e à l’agrégation d’histoire en 1957, une thèse de 3e cycle sur La Compagnie des Mines de la Loire en 1963, une thèse d’Etat sur La population de Bordeaux au XIXème siècle en 1970. Arrivé à Bordeaux dès 1962 comme assistant pour devenir
professeur des Universités au début des années 1970 à l’IEP de Bordeaux puis à l’Université de Bordeaux 3 de 1993 à 2001 où il a accueilli avec beaucoup de bienveillance un certain nombre d’entre nous alors en début de carrière tant à Sciences Po qu’à l’Université Bordeaux 3.
Il a été ainsi à la fois un éveilleur, même s’il a toujours refusé d’être un maître à penser, et un éclaireur tant son œuvre a souvent été pionnière. Il a en effet su embrasser de multiples orientations historiographiques, le conduisant dans un éclectisme toujours revendiqué, de l’histoire des mines à celle du lait ou celle des classes moyennes ou encore celle des solidarités. Il a ainsi ouvert des chantiers de recherche et impulsé des programmes de recherche novateurs dont l’inventaire est impressionnant : Afrique noire et monde colonial, études canadiennes et québécoises, démographie historique, histoire de la médecine et de la mutualité, histoire rurale et histoire sociale dans son acception la plus large. Il n’en a jamais
pour autant oublié l’histoire locale et régionale, avec un regard non dénué de critique sur les Bordelais et les Aquitains. Sa dernière contribution restera celle apportée à la toute récente Histoire de Bordeaux sur les ères Chaban et Juppé écrit à quatre mains avec Sylvie.
A côté de ses activités de recherche et d’enseignement, il a exercé des responsabilités importantes à l’échelle nationale et régionale : il a été en particulier président de l’Association des historiens contemporanéistes de 1985 à 1989 et du Conseil d’administration de l’ENS de Fontenay-Saint-Cloud de 1995 à 1997 ; Membre du Comité des travaux historiques et scientifiques, section d’histoire
contemporaine et du temps présent, vice-président jusqu’en 2003, puis membre émérite. Il a joué un rôle éminent d’animation et de direction scientifiques du Comité d’histoire de la Sécurité Sociale, aussi bien à l’échelle nationale que régionale.
Enfin il a donné des impulsions décisives à deux institutions dont il a su dépasser le cadre régional : la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, dont il fut membre fondateur et qu’il a dirigé de 1981 à 1987 et la Fédération Historique du Sud-Ouest qu’il a présidé de nombreuses années. Pour la première il a su construire une véritable politique scientifique, articulée autour de programmes
pluridisciplinaires, en particulier sur les solidarités et les classes moyennes. De même il a impulsé de véritables dynamiques des sociétés savantes en Aquitaine, en mobilisant toutes les générations d’érudits en Aquitaine et en tissant de fructueuses collaborations régionales et même interrégionales.
Rendre hommage à Pierre Guillaume c’est évoquer son œuvre immense, son anticonformisme tout autant que sa personnalité chaleureuse et son sourire malicieux. Mais c’est aussi évoquer le grand couple d’universitaires, qu’il a formé pendant 50 ans avec Sylvie, un couple d’historiens, d’intellectuels, de sportifs, un couple indissociable qui a trouvé la force, l’harmonie et le bonheur ensemble et auprès de leurs enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants.
Esprit brillant, infatigable chercheur, plume alerte et longtemps globe-trotteur, nous nous souviendrons de notre ami Pierre Guillaume, de son humour, de son humanité, de sa joie toujours de débattre et d’échanger et de son appétit de vie.

Christine et Christophe Bouneau

Les écrans dans la ville, une enquête de terrain

La troisième séance du séminaire « Habiller la ville », animée par Stéphanie Le Gallic, aura lieu le jeudi 7 novembre à partir de 16h30, MSHA, salle Aquarium (1er étage) et sera consacrée à la ville et ses écrans : «   Les écrans dans la ville, une enquête de terrain  » .

À cette occasion, nous aurons le plaisir d’écouter: Juliette Crépet

 

Parution – Céline Piot, Gascogne blanche

Le CEMMC a le plaisir d’annoncer la parution du livre de Céline Piot, Gascogne blanche. Les résistances à la République au coeur de la Gascogne (Gers, Landes, Lot-et-Garonne) de 1870 à 1914, FHSO, 2019, 574 pages.

Le livre comporte un avant-propos de Bernard Lachaise et une préface de Bruno Dumons. Vous trouverez plus d’information en cliquant ici.

Vigne, vin et éducation du XVIIIe siècle à nos jours

Symposium pluridisciplinaire et international à Bordeaux, les 19, 20 et 21 mai 2021.

La vigne, le vin et l’éducation sont des thématiques qui paraissent éloignées et qui pourtant peuvent se rejoindre autour de la formation et des lieux d’apprentissage (lycées viticoles, universités, écoles d’œnologie…) et des savoirs scolaires à travers des disciplines comme la géographie, la biologie, l’art… ; ce qui n’empêche pas l’École de lutter par ailleurs contre les addictions, l’alcoolisme et ses dérives. Il faut dire que vigne et vin ont toujours rassemblé les hommes, constituant un véritable patrimoine culturel répandu dans le monde entier, le vin étant alors une référence culturelle sociétale et éducative. Ainsi, cette thématique pourrait être étudiée autour de trois grands axes en convoquant plusieurs disciplines venues des Sciences humaines et sociales mais également des Sciences et des disciplines littéraires et artistiques.

Continuer la lecture de Vigne, vin et éducation du XVIIIe siècle à nos jours