Archives de catégorie : Non classé

AAC Urbaphobies XVI-XXIe siècle

Colloque international et pluridisciplinaire

Bordeaux, 12-13 janvier 2023

(AAC ouvert jusqu’au 30 juin 2022)

L’urbaphobie est la critique, voire la condamnation de la ville, en particulier lorsqu’elle est grande. Ce thème reste plutôt novateur dans le domaine des sciences historiques françaises. À l’échelle internationale, quelques chercheurs ont exploré le sujet. Morton et Lucia White[1] ont ainsi analysé l’hostilité des intellectuels américains à l’égard de la ville. Klaus Bergman a pour sa part travaillé sur les origines de l’urbaphobie en Allemagne et ses implications dans le régime nazi[2], une démarche qu’on retrouve chez Anna Trêves (1981) et Ricardo Mariani (1976) à propos du fascisme italien[3]. Citons enfin le travail d’Anton King[4] (1980) sur les caractéristiques de l’urbaphobie anglaise entre 1880 et 1939 et l’analyse du désamour de la ville en Suisse par Joëlle Salomon Cavin[5].

 

Continuer la lecture de AAC Urbaphobies XVI-XXIe siècle

Conférence

Agnieszka Wieczorek (Université Nicolas Copernic de Toruń) présentera une conférence sur:

“L’enseignement de l’histoire dans le système éducatif polonais – perspectives et défis.”

11 mai , 17h à 19h  au campus de la Victoire,

Cette conférence a pour objectif d’établir une présentation de l’enseignement de l’histoire en Pologne en tenant compte aussi bien de la spécificité de cette discipline que du rôle et de la fonction exercés par l’ensemble des établissements y compris les universités dans la réalisation des tâches éducatives. Au cours des dernières décennies, plusieurs réformes du système éducatif ont été menées en Pologne. Au cours de cette période, nous avons observé un intérêt accru pour la coopération avec les institutions culturelles et les cours d’histoire ne se déroulent pas toujours dans le cadre classique de la classe. L’accès aux collections des bibliothèques, des archives et des musées, le contact direct avec le passé tel que  nous le laisse entrevoir les objets de la vie quotidienne créent de nouveaux champs de coopération et permettent aux élèves de s’engager dans divers projets éducatifs.

Inscription et contact: marguerite.figeac@u-bordeaux.fr

 

Trois habilitations au CEMMC

Ce Lundi 11 avril, 17h30-19h00 (Salle des thèses, Maison de la Recherche), venez découvrir L’actualité de la recherche au CEMMC…
Présentation de trois Habilitations à diriger des recherches récemment publiées par des membres du CEMMC

Modérateur : Michel Figeac

Intervenants : 

Caroline Le Mao,  Fournisseurs de marine : les fournisseurs de la Marine française au temps de la guerre de la Ligue d’Augsbourg : 1688-1697, La Crèche, Geste éditions, 2021.

Corinne MaracheLes petites villes et le monde agricole. France, XIXe siècle, Rennes, PUR, 2021.

Philippe MeyzieL’unique et le véritable. Réputation, origine et marchés alimentaires (vers 1680-vers 1830), Paris, Champ Vallon, 2021.

Parution Réputation et marché

Philippe Meyzie et Stefano Magagnoli (professeur à l’Université de Parme et chercheur associé au CEMMC) publient: Réputation et marché. Produits, origines et marques : perspectives historiques aux Presses Universitaires du Septentrion.
Ce livre avec des contributions en français et en anglais est issu d’un colloque organisé à Parme en 2019 auquel ont participé plusieurs membres du CEMMC (Stéphanie Lachaud-Martin, Caroline Le Mao, Corinne Marache).
http://www.septentrion.com/FR/livre/?GCOI=27574100291200

Continuer la lecture de Parution Réputation et marché

Journées d’étude – L’animal au travail

Le CEMMC a le plaisir de vous annoncer les journées d’étude du 1er et 2 juin, organisées par des chercheuses et chercheurs de l’Université de Reims, de l’IHMC, de Paris 1, et par Corinne Marache, du CEMMC.

Le programme complet est disponible en cliquant ici. Les journées auront lieu en ligne, et vous pouvez vous inscrire en écrivant à Thomas Corpet (Thomas.corpet@univ-paris1.fr).

Les Arsenaux de la Marine du XVIe siècle à nos jours

Durant des siècles, les arsenaux de marine, lieux où l’on construit, entretient, répare et prépare les flottes de guerre, furent des cœurs battants de l’histoire militaire, vivant au rythme des conflits et des hésitations de la politique navale des états. Ils furent des espaces économiques stratégiques, formes pionnières de concentration industrielle réunissant tout un univers de métiers dédiés à la construction navale, foyers de l’innovation technique et logistique. En cela, l’arsenal fut un microcosme, une société en soi avec ses hiérarchies, ses codes, un monde rude où se côtoient, selon les époques, l’intendant et le charpentier, le matelot, le soldat, l’officier, le portefaix, mais aussi les ouvriers, les dockers, les contremaîtres et les métallurgistes… Monde en soi, l’arsenal n’en fut pas moins un espace ouvert, sur la ville, sur le pays, sur le monde.

Si les historiens se sont de longue date intéressés à ces établissements, il faut aujourd’hui dépasser l’éclatement monographique pour croiser les exemples français et les confronter à leurs homologues européens. Le présent ouvrage rassemble plus d’une trentaine de contributions de chercheurs français et étrangers (Italie, Espagne, Angleterre, Pays-Bas, États-Unis, Canada) pour une étude transversale de l’histoire des arsenaux, à partir de quatre thématiques : le positionnement singulier des arsenaux, entre état et société ; les enjeux techniques et logistiques ; les arsenaux entre guerre et paix ; les vocations plurielles de l’arsenal.

Continuer la lecture de Les Arsenaux de la Marine du XVIe siècle à nos jours

Conférence

Le CEMMC et AUSONIUS ont le plaisir de vous convier à une conférence de Sandrine LAVAUD, MCF histoire médiévale (AUSONIUS/Université Bordeaux Montaigne) et Laurent COSTE, Professeur d’histoire moderne (CEMMC/Université Bordeaux Montaigne),

« Autour des gouvernements urbains : regards croisés d’historiens,  Moyen Âge/Époque moderne »

JEUDI 18 MARS de 18H à 20H.

En visio-conférence sur le site d’AusoniusAffiche

 

AAC Urbanité et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle 

Retrouvez ici l’appel à communication du colloque d’histoire et de littérature “Urbanité et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle” qui se tiendra à Bordeaux les 17-18 novembre 2021.

Les propositions de communication peuvent être adressées à Françoise Poulet (francoise.poulet@u-bordeaux-montaigne.fr), Myriam Tsimbidy (myriam.tsimbidy@u-bordeaux-montaigne.fr) et Éric Suire (eric.suire@u-bordeaux-montaigne.fr), avec une présentation qui excédera pas 1500 caractères, avant le 31 janvier 2021. Continuer la lecture de AAC Urbanité et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle 

Georges Pompidou: avec De Gaulle

« Je pense pouvoir dire que de 1944, et en tout cas de 1948, à sa mort, nul, sa famille mise à part, ne l’a au total approché autant que moi, n’a connu sa pensée mieux que moi, n’a pu observer l’homme, en tant qu’individu et en tant qu’homme d’État, autant que moi »… Ainsi  s’exprime, en 1973, Georges Pompidou pour évoquer sa relation avec le général de Gaulle.

Continuer la lecture de Georges Pompidou: avec De Gaulle

Manifestation scientifique

Le CEMMC vous convie à la manifestation suivante:

Le retour de la question sociale,

avec la participation de Barbara Stiegler (Université Bordeaux Montaigne) et Philippe Poutou,

organisé avec le CEDRE et l’IJBA,

le 16 janvier, à 18h00,

Au pôle universitaire des sciences de gestion (15 avenue Abadie, Bordeaux).

Pour accéder au séminaire, dans la limite des places disponibles, l’inscription est obligatoire jusqu’au 12 janvier au plus tard. Il faut adresser un courriel à l’adresse:

journalisme@ijba.u-bordeaux-montaigne.fr avec vos nom, prénom et objet de votre inscription

Affiche et Programme.

In Memoriam Pierre Guillaume

Pierre Guillaume, né en 1933, Professeur honoraire d’histoire contemporaine à l’Université Bordeaux Montaigne, s’est éteint le 25 octobre 2019. Il a été notre professeur pour certains encore d’entre nous, notre collègue et notre ami.
Bien au-delà de sa retraite il a participé à nos réunions, à nos travaux du CEMMC et à ceux de la MSHA qu’il avait dirigée. Il avait encore assisté le 15 mars de cette année à la totalité de la Journée d’étude « La société civile organisée contre l’Etat : le cas des mineurs, minorés, minorisés » organisée par le Programme MSHA SCOR et soutenu par le CEMMC.
Très tôt Pierre Guillaume a réuni tous les critères d’excellence du cursus universitaire : major de l’Ecole Normale Supérieure de Saint-Cloud en 1954, 12e à l’agrégation d’histoire en 1957, une thèse de 3e cycle sur La Compagnie des Mines de la Loire en 1963, une thèse d’Etat sur La population de Bordeaux au XIXème siècle en 1970. Arrivé à Bordeaux dès 1962 comme assistant pour devenir
professeur des Universités au début des années 1970 à l’IEP de Bordeaux puis à l’Université de Bordeaux 3 de 1993 à 2001 où il a accueilli avec beaucoup de bienveillance un certain nombre d’entre nous alors en début de carrière tant à Sciences Po qu’à l’Université Bordeaux 3.
Il a été ainsi à la fois un éveilleur, même s’il a toujours refusé d’être un maître à penser, et un éclaireur tant son œuvre a souvent été pionnière. Il a en effet su embrasser de multiples orientations historiographiques, le conduisant dans un éclectisme toujours revendiqué, de l’histoire des mines à celle du lait ou celle des classes moyennes ou encore celle des solidarités. Il a ainsi ouvert des chantiers de recherche et impulsé des programmes de recherche novateurs dont l’inventaire est impressionnant : Afrique noire et monde colonial, études canadiennes et québécoises, démographie historique, histoire de la médecine et de la mutualité, histoire rurale et histoire sociale dans son acception la plus large. Il n’en a jamais
pour autant oublié l’histoire locale et régionale, avec un regard non dénué de critique sur les Bordelais et les Aquitains. Sa dernière contribution restera celle apportée à la toute récente Histoire de Bordeaux sur les ères Chaban et Juppé écrit à quatre mains avec Sylvie.
A côté de ses activités de recherche et d’enseignement, il a exercé des responsabilités importantes à l’échelle nationale et régionale : il a été en particulier président de l’Association des historiens contemporanéistes de 1985 à 1989 et du Conseil d’administration de l’ENS de Fontenay-Saint-Cloud de 1995 à 1997 ; Membre du Comité des travaux historiques et scientifiques, section d’histoire
contemporaine et du temps présent, vice-président jusqu’en 2003, puis membre émérite. Il a joué un rôle éminent d’animation et de direction scientifiques du Comité d’histoire de la Sécurité Sociale, aussi bien à l’échelle nationale que régionale.
Enfin il a donné des impulsions décisives à deux institutions dont il a su dépasser le cadre régional : la Maison des Sciences de l’Homme d’Aquitaine, dont il fut membre fondateur et qu’il a dirigé de 1981 à 1987 et la Fédération Historique du Sud-Ouest qu’il a présidé de nombreuses années. Pour la première il a su construire une véritable politique scientifique, articulée autour de programmes
pluridisciplinaires, en particulier sur les solidarités et les classes moyennes. De même il a impulsé de véritables dynamiques des sociétés savantes en Aquitaine, en mobilisant toutes les générations d’érudits en Aquitaine et en tissant de fructueuses collaborations régionales et même interrégionales.
Rendre hommage à Pierre Guillaume c’est évoquer son œuvre immense, son anticonformisme tout autant que sa personnalité chaleureuse et son sourire malicieux. Mais c’est aussi évoquer le grand couple d’universitaires, qu’il a formé pendant 50 ans avec Sylvie, un couple d’historiens, d’intellectuels, de sportifs, un couple indissociable qui a trouvé la force, l’harmonie et le bonheur ensemble et auprès de leurs enfants, petits-enfants et arrières petits-enfants.
Esprit brillant, infatigable chercheur, plume alerte et longtemps globe-trotteur, nous nous souviendrons de notre ami Pierre Guillaume, de son humour, de son humanité, de sa joie toujours de débattre et d’échanger et de son appétit de vie.

Christine et Christophe Bouneau

Séminaire Habiller la ville

La première séance du séminaire “Habiller la ville”, animée par Stéphanie Le Gallic, aura lieu le jeudi 7 février, MSHA, salle “Aquarium” (1er étage). Elle recevra:

Laurent Cuvelier, “Le placard! Il couvre, il colorie, il habille Paris”. Communication politique sur les murs parisiens pendant la Révolution française

Thierry Truel, “Habiller” la ville en politique: visibilité et invisibilité des luttes partisanes pendant la crise du Seize-Mai 1877

Retrouvez ici l’affiche