Tous les articles par Caroline Le Mao

AAC Mobiliser son réseau ou sa parentèle pour obtenir justice

Mobiliser son réseau ou sa parentèle pour obtenir justice : les jeux de pouvoir dans les pratiques judiciaires au Moyen Âge et à l’époque moderne en France et en Europe 

Journée d’étude, Université Bordeaux Montaigne, jeudi 10 novembre 2022.

Les études historiques sur les pratiques judiciaires ont mis en évidence, à contre-pied de la vision d’une institution judiciaire implacable, la relative autonomie des justiciables, capables d’élaborer des stratégies judiciaires. Sous l’Ancien Régime, les choix effectués par les justiciables – tous groupes sociaux confondus – prouvent leur capacité à adapter leurs stratégies en fonction des normes juridiques, et révèlent une certaine appropriation de la culture judiciaire. Cependant, les stratégies judiciaires ont principalement été interrogées, jusqu’à présent, du point de vue des normes et des représentations culturelles, tandis que l’influence des sociabilités sur les choix des justiciables n’a guère donné lieu à des études globales ou approfondies.

Continuer la lecture de AAC Mobiliser son réseau ou sa parentèle pour obtenir justice

Une vie errante en Europe au Grand Siècle: Charles V de Lorraine

Ferenc Toth, Professeur d’Histoire moderne à l’Académie des Sciences de Budapest viendra vendredi 26 novembre présenter une communication dans le cadre du programme Balaton sur les mobilités nobiliaires: Une vie errante en Europe au Grand Siècle: Charles V de Lorraine.
 
Charles V Léopold de Lorraine, appelé parfois le Duc sans duché, né le 3 avril 1643 à Vienne et mort le 18 avril 1690 à Wels en Autriche, est duc de Lorraine et de Bar en titre de 1675 à 1690. Il fut élevé en exil à la cour de l’empereur Léopold Ier alors que les États lorrains étaient occupés par les troupes françaises, Charles V embrassa une carrière militaire au service des Habsbourg après avoir renoncé à la voie ecclésiastique. Il fut nommé généralissime des armées impériales en 1675 et reconnu comme duc de Lorraine et de Bar la même année par l’ensemble des puissances européennes, excepté la France qui occupe toujours son duché. Dès lors, il devint un personnage clé des guerres austro-turques. À la tête des troupes du Saint-Empire, l’un de ses plus hauts faits d’armes fut de mettre fin au second siège de Vienne par les Ottomans en 1683 aux côtés du roi élu de Pologne Jean III Sobieski.

urbanités et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle

Les 17 et 18 novembre,  à la MSHA salle Jean Borde, retrouvez le colloque organisé par le Centre d’études des mondes moderne et contemporain (CEMMC) et le Centre de recherches sur l’Europe classique (CEREC – CLARE), avec le soutien de l’université Bordeaux Montaigne, de la Société d’étude du XVIIe siècle et de l’Institut universitaire de France.

Retrouvez ici le Programme et l’affiche du colloque

Continuer la lecture de urbanités et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle

Urbicides

La notion d’urbicide appartient au vocabulaire classique des chercheurs qui s’intéressent à toutes les formes de destruction urbaine, au point de nourrir désormais tout un pan des disaster studies. Mais le fait que plusieurs disciplines en revendiquent la paternité montre qu’il faut continuer à la discuter; c’est l’ambition de ce livre. Continuer la lecture de Urbicides

Les Arsenaux de la Marine du XVIe siècle à nos jours

Durant des siècles, les arsenaux de marine, lieux où l’on construit, entretient, répare et prépare les flottes de guerre, furent des cœurs battants de l’histoire militaire, vivant au rythme des conflits et des hésitations de la politique navale des états. Ils furent des espaces économiques stratégiques, formes pionnières de concentration industrielle réunissant tout un univers de métiers dédiés à la construction navale, foyers de l’innovation technique et logistique. En cela, l’arsenal fut un microcosme, une société en soi avec ses hiérarchies, ses codes, un monde rude où se côtoient, selon les époques, l’intendant et le charpentier, le matelot, le soldat, l’officier, le portefaix, mais aussi les ouvriers, les dockers, les contremaîtres et les métallurgistes… Monde en soi, l’arsenal n’en fut pas moins un espace ouvert, sur la ville, sur le pays, sur le monde.

Si les historiens se sont de longue date intéressés à ces établissements, il faut aujourd’hui dépasser l’éclatement monographique pour croiser les exemples français et les confronter à leurs homologues européens. Le présent ouvrage rassemble plus d’une trentaine de contributions de chercheurs français et étrangers (Italie, Espagne, Angleterre, Pays-Bas, États-Unis, Canada) pour une étude transversale de l’histoire des arsenaux, à partir de quatre thématiques : le positionnement singulier des arsenaux, entre état et société ; les enjeux techniques et logistiques ; les arsenaux entre guerre et paix ; les vocations plurielles de l’arsenal.

Continuer la lecture de Les Arsenaux de la Marine du XVIe siècle à nos jours

Le mobilier urbain des rues piétonnes

La dixième séance du séminaire « Habiller la ville », animée par Stéphanie Le Gallic, aura lieu le mardi 2 mars à partir de 16h30, en ligne sur inscription (mail à stephanie.le-gallic@u-bordeaux-montaigne.fr) et sera consacrée au mobilier urbain des rues piétonnes au 20e siècle :

« Le mobilier urbain des rues piétonnes : habit sur mesure ou prêt-à-porter ? » .

À cette occasion, nous aurons le plaisir d’écouter: Louis Baldasseroni

Le Banc, la chaise et la lanterne. Équiper les jardins parisiens au XVIIIe siècle 

La neuvième séance du séminaire « Habiller la ville », animée par Stéphanie Le Gallic, aura lieu le mercredi 3 février à partir de 16h30, en ligne sur inscription (mail à stephanie.le-gallic@u-bordeaux-montaigne.fr) et sera consacrée aux jardins parisiens au XVIIIe siècle :

« Le Banc, la chaise et la lanterne. Équiper les jardins parisiens au XVIIIe siècle » .

À cette occasion, nous aurons le plaisir d’écouter: Jan Synowiecki

AAC Syndicalisme révolutionnaire, anarchisme et mondialisation de la communication à la « Belle Époque »

Appel à communication pour une Journée d’études organisée à l’Université Bordeaux Montaigne, le 7 octobre 2021

 Réinsérés dans le contexte de mondialisation de la fin du XIXe siècle, le syndicalisme révolutionnaire et l’anarchisme font l’objet d’un renouvellement historiographique intégrant des approches inter- et transnationales [Bantman et Altena, 2017]. Au-delà de la structuration institutionnelle de ces mouvements, l’enjeu est de restituer l’ampleur des circulations transnationales dans ces milieux militants prônant un internationalisme combatif. Des résultats importants ont déjà été apportés par ces nouvelles approches, tant sur le plan de l’histoire des doctrines que des pratiques [Thorpe, 2006 ; Darlington, 2013].

Continuer la lecture de AAC Syndicalisme révolutionnaire, anarchisme et mondialisation de la communication à la « Belle Époque »

AAC Urbanité et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle 

Retrouvez ici l’appel à communication du colloque d’histoire et de littérature “Urbanité et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle” qui se tiendra à Bordeaux les 17-18 novembre 2021.

Les propositions de communication peuvent être adressées à Françoise Poulet (francoise.poulet@u-bordeaux-montaigne.fr), Myriam Tsimbidy (myriam.tsimbidy@u-bordeaux-montaigne.fr) et Éric Suire (eric.suire@u-bordeaux-montaigne.fr), avec une présentation qui excédera pas 1500 caractères, avant le 31 janvier 2021. Continuer la lecture de AAC Urbanité et rituels urbains de civilité dans l’Europe du XVIIe siècle 

ÉQUIPER sans encombrer. Le mobilier publicitaire à Shanghai

La huitième séance du séminaire « Habiller la ville », animée par Stéphanie Le Gallic, aura lieu le mardi 3 novembre à partir de 16h30, en ligne (inscription auprès de stephanie.le-gallic@u-bordeaux-montaigne.fr) et sera consacrée au mobilier publicitaire à Shanghai dans la première moitié du XXe siècle.

peupler la nuit d’objets acteurs

Dans le cadre du séminaire Habiller la ville, animé par Stéphanie Le Gallic, nous avons le plaisir de vous inviter à la présentation de Benjamin Bothereau, le mardi 6 octobre à partir de 16h30, MSHA, salle 2 (1er étage). Elle sera consacrée à la personnification des lanternes aux époques modernes et contemporaine et aura pour titre « Peupler la nuit d’objets acteurs. La personnification des lanternes, des caricatures révolutionnaires aux “portraits de candélabre” de Marville et peintures impressionnistes”. » . Retrouvez ici l’affiche.