Colloque Les arsenaux de Marine du XVIe siècle à nos jours

brest-bl

Colloque international à Bordeaux, les 19, 20 et 21 octobre 2016

Maison des Suds le 19 octobre,
Maison de la recherche les 20 et 21 octobre

Consulter le programme

« C’est un enclos où est compris un port de mer appartenant au gouvernement, où il tient ses vaisseaux et tout ce qui est propre à les construire, à les conserver, à les armer, les désarmer, les radouber ». C’est ainsi qu’en 1783, l’Encyclopédie méthodique de Marine définit l’arsenal, avant de préciser qu’ « on sent que la régie de toutes les opérations d’un arsenal, son administration, la comptabilité des richesses immenses qu’il renferme, sont un objet d’une extrême importance ». Conscients de cette ‘extrême importance’, les historiens se sont de longue date intéressés à ces établissements, car étudier l’arsenal, c’est comprendre la préparation de la guerre, thème conducteur et transversal de l’historiographie navale. Cette entité se prête en outre à une « histoire totale », à la fois économique, sociale, financière, technologique, industrielle, géographique, stratégique, maritime… Les arsenaux de Marine sont donc désormais bien connus, et leur étude a la plupart du temps été conduite dans le cadre de grandes thèses, chaque établissement ayant trouvé « son » historien. Il est donc aujourd’hui possible de dépasser cet éclatement monographique pour croiser les exemples français et les confronter à leurs homologues européens, et pour proposer, dans le cadre de cette rencontre, une lecture transversale de l’histoire des arsenaux, à partir de quelques thèmes qui nous semblent particulièrement porteurs, comme la place des arsenaux, entre état et société, la vocation plurielle de ces établissements, les enjeux techniques et logistiques, les arsenaux entre guerre et paix, et les modalités de la projection outre-mer.

 


2 réflexions sur « Colloque Les arsenaux de Marine du XVIe siècle à nos jours »

    1. Il fera l’objet d’une publication qui est déjà en cours. Elle sera annoncée sur le site.
      Bien cordialement,
      Guillaume Hanotin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.