Les Arsenaux de la Marine du XVIe siècle à nos jours

Durant des siècles, les arsenaux de marine, lieux où l’on construit, entretient, répare et prépare les flottes de guerre, furent des cœurs battants de l’histoire militaire, vivant au rythme des conflits et des hésitations de la politique navale des états. Ils furent des espaces économiques stratégiques, formes pionnières de concentration industrielle réunissant tout un univers de métiers dédiés à la construction navale, foyers de l’innovation technique et logistique. En cela, l’arsenal fut un microcosme, une société en soi avec ses hiérarchies, ses codes, un monde rude où se côtoient, selon les époques, l’intendant et le charpentier, le matelot, le soldat, l’officier, le portefaix, mais aussi les ouvriers, les dockers, les contremaîtres et les métallurgistes… Monde en soi, l’arsenal n’en fut pas moins un espace ouvert, sur la ville, sur le pays, sur le monde.

Si les historiens se sont de longue date intéressés à ces établissements, il faut aujourd’hui dépasser l’éclatement monographique pour croiser les exemples français et les confronter à leurs homologues européens. Le présent ouvrage rassemble plus d’une trentaine de contributions de chercheurs français et étrangers (Italie, Espagne, Angleterre, Pays-Bas, États-Unis, Canada) pour une étude transversale de l’histoire des arsenaux, à partir de quatre thématiques : le positionnement singulier des arsenaux, entre état et société ; les enjeux techniques et logistiques ; les arsenaux entre guerre et paix ; les vocations plurielles de l’arsenal.

Première partie
LES ARSENAUX, ENTRE ÉTAT ET SOCIÉTÉ
Dominer les mers, fédérer au-delà des frontières. L’arsenal de Gênes entre la République et la Monarchie Hispanique (1528-1606)
Politique, institutions et organisation d’un chantier naval de l’Ancien Régime : l’arsenal des galères de la République de Gênes (XVIe-XVIIIe siècles)
L’arsenal de Portsmouth : contrefort contesté de la Marine, de la Monarchie et de l’Église au XVIIe siècle
Vivre et faire revivre un port-arsenal : l’intégration des ouvriers à Toulon (an II-an VI)
Évolution statutaire des arsenaux militaires
De l’arsenal au ministère, les ingénieurs des industries navales, de Ford à de Gaulle
De DCN à DCNS, Histoire d’un divorce entre la marine et ses arsenaux
Hautes technologies, organisations et décision politique : le changement de statut de la Direction des Constructions Navales (1990-2003)

Deuxième partie
LES ARSENAUX, ENJEUX TECHNIQUES ET LOGISTIQUES
La construction et l’armement des galères légères de combat dans l’Arsenal de Venise au xvie siècle : une chaîne fordienne avant la lettre ?
Un arsenal en dehors de la ville. La construction des vaisseaux de guerre sur la plage du Ponant de Gênes (seconde moitié du XVIIe siècle)
La construction navale en Nouvelle-France. Comment les chantiers navals des débuts du Canada français ont permis la convergence de Versailles, des chantiers navals de l’Atlantique, de la Nouvelle-France coloniale et de l’Amérique du Nord autochtone
La Foce et La Spezia. Les arsenaux de la Riviera di Levante entre Napoléon et l’unification de l’Italie
Problèmes et conflits dans l’approvisionnement en bois du chantier naval de Cartagena, des années 1750 au projet de Manuel Bernia
L’évolution mécanique du bois aux débuts du métal. Simone Stratico et l’école d’architecture navale de Venise
« Nous partagerons le gâteau » : l’approvisionnement de l’arsenal de Brest, une bonne affaire pour le négoce landerneéen (1670-1850)
L’arsenal de Lorient de 1945 à 1955 : une industrie de « guerre » en production de paix
La boulangerie de l’arsenal de Brest et le biscuit

Troisième partie
LES ARSENAUX, ENTRE GUERRE ET PAIX
Peut-on se passer d’arsenal dans une zone d’opérations majeure ? L’armée navale française aux Antilles et en Amérique du Nord en 1781-1783
Atterrages fortifiés ou bases-relais ? Contribution à l’étude de la présence maritime aux Antilles sous l’Ancien Régime
Les origines des premières bases outre-mer de la Marine britannique, vers 1700-1750 : leur développement et leur importance
Les défaillances de l’arsenal de Brest et l’effondrement de la marine au cours de la guerre de Succession d’Autriche (1740-1748)
Une mobilisation politisée face à l’urgence et à l’insurrection : l’arsenal de Brest en l’an II
L’arsenal et le port de Brest entre guerre et paix, 1917-1920
Arsenaux français et allemands : expériences croisées de la guerre et du retour à la paix (1918-1927)
Un impossible retour à la « normale » ? La sortie de guerre des arsenaux de la Marine nationale au lendemain du premier conflit mondial

Quatrième partie
LES ARSENAUX, UNE VOCATION PLURIELLE
Les arsenaux français vus au travers des récits de voyage à l’époque des Lumières
Les arsenaux de marine, maillons du progrès botanique au XVIIIe siècle. L’exemple de Rochefort
L’arsenal de Woolwich au XIXe siècle : une ville dans la métropole
Création, adaptation et recomposition d’un espace portuaire : l’arsenal de Toulon (XVIIe-XXIe s.)
De L’Écluse à Den Helder ; via Veere à Amsterdam et Rotterdam. Pour une histoire générale et architecturale des arsenaux navals des Pays-Bas
Arsenal nous voilà ! Du complexe militaro-industriel à l’espace touristique

Conclusions

Liste des auteurs

 

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est clm20photo.jpg.
 

Caroline Le Mao

Caroline Le Mao est maître de conférence HDR à l’université Bordeaux Montaigne. Ancienne membre junior de l’IUF, elle a étudié les fournisseurs de la Marine de guerre française (1688-1697). Plus largement, elle travaille sur l’histoire maritime française, avec une synthèse sur les villes…Voir la fiche auteur

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.