Présentation

Présentation du CEMMC

Un peu d’histoire…

Le Centre d’Etudes des Mondes Moderne et Contemporain est une équipe d’accueil (EA 2958) issue en 2006 du Centre Aquitain d’Histoire Moderne et Contemporaine (CAHMC) lui-même héritier du Centre Aquitain de Recherche en Histoire contemporaine (CARHC), qui s’était substitué à l’Equipe de recherche en Histoire Politique Contemporaine (ERHPC), et une partie (les historiens) du Centre d’études urbaines de l’Université de Bordeaux III (CESURB).

Une dynamique d’histoire moderne et contemporaine

Originellement conçu pour rassembler les historiens modernistes et contemporanéistes de l’Université Michel de Montaigne-Bordeaux 3 devenue l’Université Bordeaux-Montaigne, le Centre a accueilli la plupart des historiens de l’Institut d’Etudes Politiques de Bordeaux, puis la plupart de ceux de l’IUFM devenu l’ESPE d’Aquitaine.

L’ouverture aux mondes moderne et contemporain…

Avec sa forte tradition fédératrice, l’équipe des historiens modernistes et contemporanéistes de Bordeaux s’est ouverte à des musicologues, puis à la suite de la dissolution de l’équipe d’accueil 3E (Europe, européanité, européanisation), à une dizaine de géographes et de civilisationnistes (pays anglophones et slaves principalement) travaillant sur les mondes moderne et contemporain, renforçant ainsi la dimension internationale des champs de recherche. Cette ouverture à l’Europe et à l’international se retrouve dans les 3 axes du CEMMC et son axe transversal.

L’alternance et la complémentarité dans la direction

Le CEMMC a à sa tête depuis juin 2016 le Professeur Christine Bouneau (histoire contemporaine) comme Directrice et le Professeur Laurent Coste (histoire moderne) comme Directeur-adjoint.

Ils succèdent au Professeur Michel Figeac (histoire moderne), Directeur de 2008 à 2016, qui pendant ses deux mandats a eu comme Directeurs-adjoints trois contemporanéistes, assurant ainsi l’alternance moderne/contemporaine, avec tour à tour les Professeurs Bernard Lachaise, Alexandre Fernandez et Christine Bouneau.

Avant 2008, Michel Figeac, avait été Directeur adjoint alors que le Professeur Sylvie Guillaume (Histoire contemporaine) était la Directrice du CEMMC, ayant elle-même succédé en 2005 au Professeur d’histoire moderne Josette Pontet.

Ainsi l’alternance moderne/contemporaine et femme/homme (pour ne pas dire d’ailleurs une certaine forme de parité), débouchant sur une complémentarité certaine, s’est faite de façon naturelle au CEMMC.

Le binôme directorial s’efforce de faire respecter la diversité des orientations et des thématiques de recherche dans la complémentarité désormais des mondes moderne et contemporain.

Une équipe active et intergénérationnelle : des chercheurs émérites aux jeunes chercheurs et doctorants.

La force de l’équipe tient aussi à sa dimension intergénérationnelle. En effet au noyau dur constitué par les enseignants chercheurs en activité (38 enseignants chercheurs dont 16 professeurs et maîtres de conférences habilités et 22   maîtres de conférences) s’ajoutent à la fois des enseignants chercheurs émérites ou à la retraite (10 personnes), des doctorants (une quarantaine) ainsi que des chercheurs associés et docteurs (une quarantaine) qui nourrissent les travaux du CEMMC et croisent leurs approches au sein de ses différentes manifestations scientifiques.

Issu des rangs des doctorants, le « Groupe des Jeunes Chercheurs » s’est constitué en 2006 sous l’impulsion de François Dubasque qui depuis a été élu maître de conférences à Poitiers, relayé par Thierry Truel et Pierre Simon. L’affirmation du groupe a été assurée par de jeunes chercheurs, allocataires et Aters, tels qu’Isabelle Clavel, Timothée Duverger, Mathieu Servanton, Pauline Valade et aujourd’hui Lauriane Cros rejoint en cette rentrée par Julien Marchési qui a obtenu un contrat doctoral.

Le Groupe des Jeunes Chercheurs est parvenu à organiser 5 Journées d’études ouvertes à leurs pairs appartenant à d’autres universités et parfois à d’autres SHS permettant ainsi une plus grande circulation des idées entre doctorants et post-doctorants. Ces Journées ont été publiées ou sont en cours de publication.

Gouvernance et fonctionnement de l’équipe.

Selon les statuts du CEMMC, le Centre dispose :

– d’une Directrice (Christine Bouneau) et d’un Directeur-adjoint (Laurent Coste) élus par l’Assemblée générale, qui travaillent en étroite collaboration.

-D’un Conseil scientifique, qui se réunit 4 à 6 fois par an et qui participe à la prise de décision et à la gestion des activités du CEMMC. Il a été renouvelé en juillet 2016.

Il est composé de : *la Directrice et du Directeur-adjoint ;

*6 Professeurs (François Cadilhon, Philippe Chassaigne, Marguerite Figeac, Michel Figeac, Christophe Lastécouères, Géraud Poumarède), élus par leurs pairs

*6 maitres de conférences (Nicolas Champ, Guillaume Hanotin, Caroline Le Mao, Corinne Marache, Anne-Marie Meyer, Jean-Pierre Moisset), élus par leurs pairs

*3 doctorants (Lauriane Cros, Fabienne Lagrange, Ludovic Taris), élus par leurs pairs

*2 personnalités extérieures qui représentent les archives départementales (Georges Cuer) et les archives municipales (Frédéric Laux) en raison naturellement des liens étroits avec ces institutions.

*1 Directeur d’UFR invité sans droit de vote.

-D’une Assemblée générale ouverte à tous les membres du CEMMC qui se réunit 2 fois par an.

L’équipe ne saurait fonctionner efficacement sans le précieux concours logistique, les compétences financières et administratives de Florence Verdier, qui doit assurer la gestion de deux autres centres de recherche en plus du CEMMC. A cet égard il est à noter une diminution drastique du personnel administratif et financier puisque avant 2010 le CEMMC pouvait dans sa gestion administrative et financière s’appuyer sur un ingénieur de recherche, poste non renouvelé après son départ à la retraite et d’une contractuelle dont le poste a été diminué de moitié après son départ.

Le CEMMC enfin dispose d’une équipe entièrement bénévole de Webmasters (Caroline Le Mao, Corinne Marache, Guillaume Hanotin et Nicolas Patin) qui ont créé le site http// : cemmc. hypothèses.org, l’alimentent et le gèrent en lien étroit avec la Direction.

 

Le projet scientifique : 3 grands axes et un axe transversal.

Le projet scientifique détaillé est à lire sous la rubrique « axes de recherche ».

 

Axe 1 : « Pouvoirs : acteurs, espaces et représentations ».

Coordinateurs : Géraud Poumarède et Christine Bouneau

Se décline en 3 sous-axes :

*Liturgies, cercles et territoires

*Pouvoirs, générations et genres

*Transferts, échanges et modèles internationaux

 

Axe 2 : « Modèles urbains, modèles d’urbanité ».

Coordinateurs : Caroline Le Mao et Philippe Chassaigne

Se décline en 3 sous-axes :

*Modèles urbains (les petites villes ; naissance et mort d’une ville)

*Modèles d’urbanité (Agencer la ville ; villes et communautés, villes et identités ; les élites et la ville, la ville des élites ; policer la ville : l’encadrement et ses limites)

*Modèles urbains, modèles d’urbanité (cultures et sociabilités urbaine : les nouvelles règles du vivre ensemble ; ville et environnement : approche historique et prospective ; imaginer, penser la ville).

 

Axe 3 : « Echelles, réseaux, environnement » (ERE).

Coordinateurs : Michel Figeac et Alexandre Fernandez

Se décline en 3 sous-axes :

*Produits, territoires et modes de consommation

*Technologies : circulation, transferts et enjeux socio-spatiaux

*Risques : approches transversales

 

La chaire RESET [Réseaux électriques et société(s) en transition(s)] (Fondation Bordeaux Université-UBM-Enedis), portée et pilotée par Christophe Bouneau, vient en appui de cet axe.

 

Axe transversal : « Europe Centrale » : « circulations et échanges en Europe Centrale et Orientale, XVIe-XXIe siècles ».

Coordinateurs : Eric Suire et Olga Gille-Belova

Cet axe propose un champ géographique d’expérimentation.

 

Christine Bouneau, Directrice du CEMMC, septembre 2016.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *